• Tous les voyants sont au rouge.

    Tous les voyants sont au rouge.


     

    Alors que les gilets jaunes sont dans les rues depuis plus de 4 mois et s’impatientent, le président Macron avec une aisance déconcertante continue son « one-man-show ». Certains diront sa campagne électorale. Je le pense aussi. Ecouter les français c’est certes bien mais les écoute-t-il vraiment lui qui a toujours voulu renverser la « table politique ». Certains diront qu’il a réussi à la renverser sauf que depuis cette table lui est retombée dessus !  Détricoter le droit du travail, réformer les prud’hommes, supprimer l’ISF, enlever 5 euros sur les APL, augmenter la CSG des retraités plutôt que de faire payer les plus riches, n’étaient-ce pas de graves erreurs de jugements ?  Lors de ses débats, il m’arrive parfois de le regarder un peu et j’avoue qu’il m’impressionne car il semble connaître tous les sujets et avoir  les réponses à toutes les questions.  Parfois, je me dis qu’on pourrait même faire l’économie d’un tas de ministres s’il ne tenait qu’à lui. Que ce soit près des élus ou des citoyens lambda, il répond toujours avec une incroyable désinvolture qui pour moi frôle l’insolence ou peut-être même l’inconscient. Est-il insolent ?  Inconscient de la situation ? Non sans doute pas. Il est trop intelligent pour cela. Il est surtout un acteur de théâtre. Le petit théâtre dans lequel Brigitte l’a initié était trop petit pour lui, alors il a choisi la France comme scène à ses facéties et prouesses de comédien. Force est de reconnaître qu’il a réussi cette prouesse-là. Est-il un excellent comédien ? Je ne sais pas ? Un jour, l’avenir nous fournira la réponse. Dans l’immédiat, tous les voyants français continuent d’être rouges. Ce n’est pas moi qui le dit mais des médias, des associations, des organismes très bien informés. Des voyants rouge sang ? Il n’y a qu’un pas qu’il ne faudrait pas franchir car une guerre civile ne serait une solution pour personne. En tous cas, quand je vois toute la casse qu’il peut y avoir certains samedis, si ce n’est pas encore la guerre, c’est le début des hostilités. Comment appelle-t-on un citoyen lambda, avec un gilet jaune ou pas, qui s’en prend à une banque ou pire encore à un simple commerçant lui détruisant son outil de travail ? Un acte de violence gratuit ? Une révolution ?

     

    Oui il y a urgence à trouver rapidement des solutions car les principaux voyants sont au rouge et les faire passer au vert ne se fera pas d’un simple coup de baguette magique.

     

    • Le dette de la France : rouge. Elle était de 2.299,8 milliards d’euros à la fin du premier trimestre 2018, elle est de 2.313,9 milliards à ce jour (Sources Le Journal du Net et Les Contribuables Associés)
    • Le déficit budgétaire : rouge. Le budget de l’état 2019 adopté à l’Assemblée Nationale fin décembre 2018 prévoit un déficit budgétaire de 107 milliards soit 3,2% du PIB. (Source Wikipédia)
    • La dépense publique : rouge. A mi-mandat d’Emmanuel Macron, la dépense publique aura augmenté de 51 milliards contre 37,1 milliards pour la même période sous François Hollande (source Tous Contribuables N° déc.2018-fév.2019).
    • La fiscalité : rouge. Avec Macron et son gouvernement, les taxes fleurissent quelques soient les saisons. A chaque jour suffit sa peine mais à Bercy, on ne peine pas à trouver une nouvelle taxe presque chaque jour. Quand aux impôts, ils explosent. 1.057 milliards de prélèvements obligatoires en 2018, 1.070 milliards prévus pour 2019. (source Tous Contribuables N° déc.2018-fév.2019).
    • Le travail et le chômage : rouges. Connaître les vrais chiffres des sans-emplois relève de la gageure. A titre d’exemple et en juillet 2018, les chiffres français fournis par Pôle Emploi et ceux du BIT (Bureau International du Travail) différaient de 970.000 personnes. Alors il semblerait néanmoins que le chômage soit en baisse en ce moment. Encore que les chiffres donnés par l’Insee soient à prendre avec des pincettes car provisoires et ne tenant pas compte des Dom-Tom. La France reste néanmoins dans le peloton de tête pour son taux global par rapport à sa population active et pour le chômage des jeunes et des plus âgés. En tous cas, elle a le taux de chômage le plus élevé des pays développés (Source Wikipédia) Notons que la plupart des économistes sont d’accord pour dire, que pour de multiples raisons, 1,2 à 1,5 millions de personnes ne seraient pas comptabilisées dans les chiffres fournis par l’Insee. 10% de la population française ou presque vivrait donc de l'assistanat. Enfin, notons que les emplois offerts sont de plus en plus précaires et que la durée moyenne d’un chômeur est de 620 jours sans trouver d’emploi. Effarant !
    • La démographie : rouge. Bien qu’on ait du mal à le croire, en France, le nombre de naissances serait en baisse ces dernières années et la démographie plutôt stable. Les décès pour cause de grippe en seraient un des effets mais pas le seul. La population augmente néanmoins et notamment à cause d’un solde migratoire positif. Notons néanmoins que le taux démographique de la France reste un des plus élevés d’Europe tout comme son taux de fécondité (Sources Insee). Bien évidemment, il  y a des effets négatifs à une démographie en berne mais il y a aussi bien des effets négatifs à l’arrivée de populations qui ont du mal à s’intégrer. Je ne sais pas si les deux effets négatifs s’équilibrent mais les chiffres cités ci-dessus me font craindre que non.
    • L’économie : rouge. Tous les économistes sont d’accord pour dire que l’économie française s’essouffle depuis de nombreuses années. La croissance est rarement au rendez-vous, la consommation est en berne et les mouvements des gilets jaunes n’arrangent en rien les affaires qui restent moroses pour ne pas dire catastrophiques dans certains cas. Quand à la balance commerciale (59,9 milliards de déficit en 2018), il y a belle lurette qu’elle n’a plus été positive (2003) et qu’au contraire, elle continue de se dégrader sous l’effet de notre dépendance pétrolière. De plus, la croissance du PIB par habitant français a été plus faible que celle de certains autres pays développés, au cours des deux dernières décennies. (Source Wikipédia). Notre pouvoir d’achat en pâtit. Oui, il y a mieux que la France en matière économique et nos entreprises continuent de souffrir d’une mondialisation qui n’est pas prête de s’arrêter. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir fait des gestes en faveur des entreprises et de l’emploi mais les milliards donnés par l’Etat par le CICE par exemple n’ont pas eu les résultats escomptés, ni en terme d’emplois, ni en terme d’investissements, ni en terme de développements. Notons quand même que la France est le pays d’Europe qui rémunère le mieux les actionnaires de ses entreprises. On ne peut pas tout avoir !
    • L’immigration : rouge. Selon une étude de l’Insee, si la population française a augmenté de 3,2 personnes entre 2006 et 2016, elle le doit en partie (18%) à un solde migratoire positif. Au-delà du fait que les migrants, en grande partie venus d’Afrique, ont du mal à s’approprier nos coutumes, on voit bien les problèmes insurmontables qu’ils engendrent. Qui n’a pas vu les images des bidonvilles de Calais, celles de ces abris de fortunes sous les ponts de Paris, celles de ses gymnases où des centaines voire des milliers de personnes vivaient entassées ? Celles de certains migrants errant dans nos rues ou nos supermarchés ? Si accueillir c’est parfois bien, le faire dans des conditions humaines et dignes c’est mieux ! Or, on voit bien qu’accueillir dignement n’est pas ou plus possible.
    • Terrorisme, insécurité, délinquance, incivilités : rouges. La France est, selon une étude internationale publiée en juin 2017 et consultable sur Internet, le pays le plus touché par les attentats djihadistes depuis la proclamation du « califat » de l'État islamique, le 29 juin 2014. 258 personnes ont perdu la vie dans treize attentats islamistes en France entre mars 2012 et décembre 2018 (Source Wikipédia). Outre ce problème-là qui est donc majeur, l’insécurité et la délinquance plus globalement s’amplifient sinon pourquoi les prisons seraient-elles pleines et même surchargées ? (Source Observatoire International des Prisons). Malgré les analyses très optimistes de certains chercheurs, dans tous les cas de figure , les violences sont allées crescendo depuis quelques années et nos gouvernants, tout partis confondus, semblent incapables à trouver des solutions. En cherchent-ils des efficaces au moins ? J’en doute parfois. Quand je vois que parmi nos 70.000 détenus, 15.000 seraient étrangers, je me demande pourquoi on les garde, les nourrit et les blanchit aux frais du contribuable ? La statistique ne dit pas combien ont la double nationalité et je trouve que ça serait bien de savoir. Les samedi violents et répétitifs, l’antisémitisme qui sévit de plus en plus viennent confirmés ce sentiment d’insécurité très présent chez des français de plus en plus nombreux..
    • La qualité des services publics et en général  : rouge. Si vous n’êtes pas confrontés régulièrement à des problèmes avec l’administration, avec votre banque, avec votre assurance ou votre mutuelle soit vous avez beaucoup de chance soit vous êtes l’exception qui confirme la règle. Moi, il ne se passe pas quelques semaines sans que je ne sois pas confronté à un souci avec la Sécu, les impôts, une difficulté à trouver un toubib disponible un week-end, à obtenir un rendez-vous avec un spécialiste rapidement, à obtenir un paiement, un document et que sais-je encore, etc……Oui, les services et les rapports de personnes ne sont plus ce qu’ils étaient. Qui pourrait dire le contraire ? Quand on téléphone, c’est une machine qui répond le plus souvent. Pour ceci, faites le 1, pour cela faites le 2, etc…alors ne venez pas me dire qu’il s’agit d’un bon service. Et je ne parle pas de tous ces appels chiants à l’extrême que l’on reçoit à longueur de journée pour consulter une cartomancienne, changer de fournisseurs, isoler notre maison, changer de mutuelle et que sais-je encore. Pourtant ce n’est pas faute de payer de plus en plus en cher pour conserver une qualité de services ! Quand nous regardons nos factures que voyons-nous ? Des abonnements, des taxes, des services……
    • La construction et le logement : rouges. « Quand le bâtiment va tout va » nous ressasse la célèbre expression, sauf qu’aujourd’hui, les experts de l’immobilier sont très inquiets de l’avenir. Ce n’est pas moi qui le dit car je n’y entends rien mais les constructeurs de maisons individuelles (Source Boursorama) et les agents immobiliers qui s’inquiètent aussi d’un marché sur l’ancien qui s’épuise (Source Le Journal de l’Agence). Si le neuf et le vieux ne vont pas bien, rien ne va plus alors ? Parfois ces problèmes sont si graves que même le logement tombe sur la tête des gens comme à Marseille début novembre 2018.
    • Nos rapports avec l’Europe : rouges. On voit bien que la France n’a plus le leadership qu’elle a eu en Europe pendant des décennies. Nos rapports se tendent avec nombre de pays, souvent pour des problèmes liés à l’immigration mais pas que. L’Union européenne n’est plus ce qu’elle était car tous les pays sont confrontés à des problèmes internes qui pour eux sont d’abord prioritaires. Le Brexit en est le plus triste exemple, d’autant plus triste pour nous que le Royaume-Uni était le principal pays avec lequel nous avions une balance commerciale positive. Il est sans doute temps de remettre tout à plat et de refaire une Europe qui ne soit plus celle des lobbies, des financiers, des paradis fiscaux mais celles des peuples. La paix en dépend sans doute mais à Bruxelles on regarde trop souvent ailleurs. Il faut changer tout ça.
    • Nos rapports avec les USA, la Russie et la Chine : rouges: Il ne faut pas se leurrer les différents rendez-vous entre Macron et les dirigeants de ces pays-là ont permis de prouver que la France n’a plus cette influence primordiale qu’elle avait eu un tant soit peu du temps de Sarkosy. On tente en vain d’exister en maintenant nos forces militaires sur des terrains encore opérationnels mais pour combien de temps encore ? La France existe encore grâce à son arsenal nucléaire mais Macron sent un mauvais souffle venir vers nous et voudrait une armée européenne. Problème ? Personne n’en veut et on se retrouve seul depuis que les britanniques ont dit « oui » au Brexit. La France gendarme de l’Europe ? A la gendarmerie de Saint-Tropez on doit bien se marrer !

    Oui, avec sa désinvolture, peut-être que le président Macron voudrait nous faire croire que tout va bien. Il n’en est rien même si bien entendu on ne peut pas lui coller tous les problèmes sur le dos. La plupart des problèmes sont antérieurs et il en a hérité. Mais quand bien même, la France n’est pas un vaudeville léger où les comédiens et les spectateurs pourraient rire de tout. Quand ça ne va pas bien, il faut que les français le sachent et surtout il faut tout tenter pour faire en sorte que ça aille mieux. Les français attendent que quelques feux passent au vert. Après tout ne dit-on pas qu’ « un ciel rouge au coucher du soleil est signe de beau temps le lendemain ». Tout serait donc permis ? J’espère sincèrement que tous ses voyants rouges seront comme le ciel du coucher du soleil et donc signes annonciateurs de lendemains meilleurs.

     

     

    « C'est la News (prochaine randonnée de la page d'accueil) : Le Circuit des bornes frontière de 1258 depuis Montalba-le-ChâteauLe Hameau et le château de Cuxous depuis Latour-de-France »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :