• 5- La News

    Sous la forme d'un bref aperçu, la News est systématiquement consacrée à la prochaine randonnée ou balade.

  • Le prochain article : Le Cami d'El Viver ou Chemin du Vivier depuis St-Martin-de-Fenouillet

    C'est la News : Le Cami d'El Viver ou Chemin du Vivier depuis St-Martin-de-Fenouillet

    C'est la News : Le Cami d'El Viver ou Chemin du Vivier depuis St-Martin-de-Fenouillet

     Cliquez sur les photos pour les agrandir. 2 fois pour obtenir un plein écran


    Cette deuxième randonnée de l’année effectuée à partir de Saint-Martin-de-Fenouillet et en direction de Le Vivier, je l’ai intitulé le « Cami d’El Viver ». Il s’agit d’une boucle de ma composition et à vrai dire pour lui donner un nom, les choix étaient multiples. Si l’on observe la carte cadastrale, on y trouve deux appellations et je suppose qu’elles ont un rapport direct avec la direction dans laquelle on marche. Le « Cami de St-Marti » si l'on se dirige de Le Vivier vers Saint-Martin et le « Chemin du Vivier » dans le sens contraire. Alors, j’ai coupé court et des deux dénominations, j’en ai fait une seule en y rajoutant ce petit accent catalan toujours aussi agréable à l’oreille et qui évite bien des confusions quand à savoir si l’on doit écrire le « Chemin de Le Vivier » ou le « Chemin du Vivier ». « Le Cami d’El Viver » sonne bien et j’y trouve même de surcroît cette petite bouffée de liberté bien en relation avec tout ce que j’aime dans la randonnée pédestre : « Vivre ! ». Et quand je lis sur le site de la mairie, que le village est le « poumon du Fenouillèdes », je ne peux qu' y trouver mon compte ! Pour vivre, il faut du coeur et des poumons. Oui, l'idée de partir à la découverte du village de Le Vivier, elle me trottait dans la tête depuis pas mal de temps déjà et voilà que l'heure de concrétiser cette envie était là ! Je ne connais pas le village et même si je suis conscient que janvier n’est pas la meilleure période pour des visites touristiques, je suis déjà certain que le plaisir de marcher va pallier aux éventuelles désillusions. Je m'en souviens simplement comme la ligne de départ d’une balade pédestre vers le bien notoire « Fajas d’en Baillette », hêtre séculaire de la forêt communale et c’est vraiment tout, c'est-à-dire rien.  C’était il y a très longtemps de cela et au minimum 20 ans ou 25 ans car ma fille encore très jeune à cette époque-là était, chose rarissime, venue balader avec nous. Autant dire que du Vivier, j’ai tout à découvrir.....Pour lire la suite, merci de patienter un peu. Le temps d'écrire l'article dans son intégralité et je reviens.... A bientôt ami(e)s blogueuses et blogueurs.


     

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique