• Neil, Buzz, Pete et les autres...arpenteurs de Lune.


    Parmi toutes les informations qui ont fait l’actualité ces derniers temps, il en est une qui m’a marqué et attristé, c’est celle de la mort de l’astronaute Neil Armstrong le 25 août dernier. Dire qu’il s’agissait d’un homme « immense » est d’une banalité sans nom et il suffit de prendre connaissance de son parcours dans n’importe quelle bonne encyclopédie pour en être persuadé. Wikipédia par exemple retrace sa biographie magnifiquement. En juillet 1969, en posant le pied sur la lune, Neil a fait rêver l’humanité toute entière. Moi, j’avais exactement 20 ans et j’étais scotché devant ma télé noir et blanc et je n’ai sans doute jamais plus écarquillé les yeux ainsi, tant ce jour-là j’étais subjugué par la grandeur de l’exploit qui se déroulait sur l’écran. A ma mère qui était perplexe, je n’arrêtais pas de lui dire en plaisantant : « tu vois maman, il ne faudra plus que tu me dises que je suis toujours dans la lune. C’est une bonne chose à partir d’aujourd’hui ! ». Je me souviens qu’après la prouesse de Neil et de son ami Buzz Aldrin d’avoir marché sur la Lune, une certaine inquiétude s’était installée. Cette inquiétude était de savoir si les deux hommes et leur compagnon  Michael Collins, pilote du module de commande, seraient capables de revenir sur Terre. Tout se passa pour le mieux pour la mission Apollon 11 et les trois hommes devinrent les plus grands héros des temps modernes. Mieux, les plus grand héros de tous les temps, Neil prenant néanmoins la part la plus importante de cette incommensurable reconnaissance en ayant été le premier homme à avoir posé le pied sur un autre corps céleste que la Terre. A ce sujet, tout et son contraire ont été dit et écrit. Certains prétendent que l’exploit lui serait monté à la tête, d’autres ont affirmé qu’il avait rapidement quitté la Nasa et son métier d’astronaute pour ne pas faire de l’ombre à ses coéquipiers et aux astronautes des autres missions Apollo, etc….etc… Mais qu’importe ce que Neil Armstrong a fait ou pas fait, ce qu’il a dit ou pas dit, qu’importe tout ce qui a été dit et écrit car force est de constater qu’il reste et restera pour toujours et pour l’humanité toute entière, l’homme qui aura fait rêver le plus grand nombre de terriens. Le premier, le plus courageux, il y en a eu qu’un et ce fut lui quoi qu’il ait toujours voulu affirmer le contraire. Quand on lui rappelait cette performance, il rouspétait et disait qu’il n’y était pour rien, que personne ne l’avait choisi et que ce n’était qu’une question de chance ou de fatalité.  En tous cas, il y a une chose que Neil avait parfaitement compris c’est que plus il resterait dans l’Histoire et plus il ferait ombrage à ses condisciples et là, il faut reconnaître qu’il avait vu juste car qui se souvient de tous les autres « arpenteurs de Lune » ? Pas grand monde, il faut bien l’avouer ! On se souvient de lui comme à un degré moindre de Youri Gagarine, un peu moins de Buzz et encore un peu moins de Collins. Ce n’est pas faire offense que de le dire. Et pourtant, les voyages de tous ces héros des autres missions Apollo n’étaient pas moins périlleux et pas moins risqués et la célèbre mission Apollo 13 est là pour l’attester. Parmi tous ces « marcheurs », les derniers sont restés sur la Lune dix fois plus longtemps que Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Trois d’entre-eux sont d’ailleurs morts avant Neil et même si les communautés spatiales et astronautiques leur ont rendu de vibrants hommages, il faut bien reconnaître que peu de personnes se souviennent de leurs noms et de leurs prouesses spatiales et lunaires. Dommage !!! Alors à ma modeste manière, c’est donc cette injustice que je  veux en partie réparer en citant tous les noms de ces « randonneurs de la Lune ». Si le sujet vous intéresse vraiment, il suffit de cliquer sur leurs noms ou leurs missions pour revivre leurs parcours et leurs exploits lunaires sur Wikipédia :

    - Neil Armstrong - Apollo 11

    - Buzz Aldrin - Apollo 11

    - Pete ConradApollo 12

    - Al Bean - Apollo 12

    - Al Shepard Apollo 14

    - Ed Mitchell – Apollo 14

    - Dave ScottApollo 15

    - James Irwin – Apollo 15

    - John W.YoungApollo 16

    - Charlie Duke – Apollo 16

    - Gene CernanApollo 17 le dernier a avoir marché sur la Lune.

    - Jack Schmitt – Apollo 17

    C’est dans le cadre du programme Apollo que ces douze hommes ont arpenté la Lune entre le 21 juillet 1969 et le 14 décembre 1972. Il faut rendre hommage aussi à leurs troisièmes compagnons qui, il ne faut pas l’oublier, ont été là, pour récupérer nos héros en pilotant superbement en orbite lunaire le module de commande et de service. Sans eux, rien n’aurait été possible :

    - Michael Collins – Apollo 11

    - Richard Gordon – Apollo 12

    - Stuart Allen Roosa – Apollo 14

    - Alfred M.Worden – Apollo 15

    - Thomas K.Mattingly II – Apollo 16

    - Ron Evans – Apollo 17

    Il ne faut pas oublier non plus  l’extraordinaire équipage de la mission Apollo 13 qui n’a jamais eu la chance d’alunir mais qui est devenu héroïque en conservant un calme et un sang froid exceptionnel leur permettant ainsi de revenir sains et saufs malgré une succession de pannes et d’explosions lors de cette incroyable mission :

    - Jim Lovell

    - Jack Swigert

    - Fred Haise

     

    Alors que la Terre s’enfonce plus que jamais dans des crises de toutes sortes, économiques et financières, identitaires et religieuses ou bien encore écologiques, la solution ne serait-elle pas d’aller voir ailleurs si il y a un monde meilleur ?

    Et si un jour, cette conquête de l’espace et de la Lune avait servi à ça ?

    Voilà, à travers cet article, je voulais rendre mon humble hommage à Neil Armstrong et à tous ces hommes (et femmes aussi *) qui ont fait progresser la science comme on ne l’avait jamais fait avancer auparavant.

    (*) Oui n’en déplaise aux misogynes et aux machos de toutes sortes, les femmes ont également conquis l’espace  comme la russe Valentina Terechkova, la première a être allée dans l’espace, les américaines Sally Ride (la première américaine) Eileen CollinsPeggy WhitsonPamela Melroy ou Sunita Williams, la française Claudie Haigneré pour ne citer que les plus connues et j'en oublie de nombreuses. Certaines y ont même laissé leur vie comme lors de l’explosion de la navette Challenger 73 le 28 janvier 1986.

    Un petit article pour moi et l'humanité, un article mérité pour eux......

    « Le Trau del Cavall (Falaises et Contrebandiers) (540 m) depuis VingrauLes Lacs des Camporells (2.240 m) depuis Formiguères (Station de ski-1.740 m) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :