• Liberté 3 - Barbarie 17


    Bien évidemment quand on tient un blog et qui plus est un « Journal Mensuel », il est impossible de passer sous silence ces attentats qui viennent de se passer en France et chez Charlie Hebdo en particulier. Quelle attitude adopter et que faire devant l’innommable ? Faut-il polémiquer au regard des événements que nous venons de vivre ? Voilà, quelques questions assez banales et plusieurs autres encore….qui me viennent à l’esprit, comme des millions de français se les posent sans doute aujourd’hui. D’ailleurs nombreux sont ceux qui n’ont pas attendus cette tuerie pour se les poser ! En tous cas, de cette semaine si tragique, il m’est très difficile d’en rire comme les dessinateurs et les journalistes de Charlie Hebdo savaient si bien le faire.

    A titre de bref amusement et pour intituler mon article,  j’ai simplement repris la une du Journal l’Equipe au lendemain de la terrible tragédie survenue chez Charlie Hebdo à la différence près, c’est que malheureusement le score a encore évolué passant  de « Liberté 0 - Barbarie 12 » à « Liberté 3 – Barbarie 17 ». Je croise les doigts pour que ce triste résultat ne change plus car au moment où j’écris ce billet, de nombreux blessés sont encore dans un état critique et la compagne du terroriste Coulibaly dont on ne connaît ni son implication ni les objectifs est encore en fuite.

    Cela est d’autant plus angoissant que selon des sources policières, les médias affirment que tous les djihadistes ne sont pas partis en Syrie ou en Irak et qu’ils en resteraient environ 5.000 sur le sol français. 1.400 seulement, si je puis dire selon Manuel Valls. Enorme tout de même si on s’amuse à faire une « triste » règle de trois par rapport à ce qui vient de se passer ! Peut-on imaginer 8.000 victimes innocentes sur notre sol par temps de paix ?

    Avant toutes choses, je veux rendre hommage à toutes les victimes :

    -         aux journalistes et responsables de Charlie Hebdo dont la causticité facétieuse et marrante de leurs crayons et de leurs plumes n’épargnaient personne, en tous cas pas plus François Hollande, que Marine le Pen ou que Nicolas Sarkosy. Pas plus les musulmans que les cathos ou que les juifs.  C’est un doux euphémisme que de dire qu’ils représentaient une certaine idée de la liberté « à la française », liberté d’expression combien inestimable bien sûr, mais liberté tout court aussi. Certains qualifieront cet humour de "franchouillard" voire de grossier ou vulgaire parfois mais c'est justement ces différences de regards qui sont indispensables dans un pays de liberté. Une fatwa réclamant leurs morts avait été lancée contre eux, ils se savaient menacés et malgré ça, ils ont continué envers et contre tout et tous et d’arrache-pied à faire en sorte que leur journal paraisse chaque semaine. En novembre dernier, ils avaient même lancé un appel aux dons pour que le journal puisse continué à paraître et à survivre,

    -         aux policiers qui étaient chargés de leur surveillance et protection et plus globalement à toutes les forces de l’ordre qui ont remarquablement œuvré au cours de ces récents événements tragiques. Trop souvent et injustement critiqués dans leur travail quotidien, je pense qu’aujourd’hui, on peut être globalement fiers d’eux, mais peut-être un peu moins de notre justice, que je juge assez souvent laxiste,

    -         à tous les citoyens civils, de toutes origines et de toutes confessions confondues, horriblement foudroyés avec une barbarie sans nom dont la seule méprise est d’avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Nous aurions pu être à leurs places !

    Ayons une tendre et émouvante pensée pour toutes ces personnes décédées mais également pour leurs proches car si notre peine est immense, imaginons qu’elle est la leur…..et qu’elle sera leur vie future avec ces absences parfois irremplaçables dans leurs coeurs. …..

    Aujourd’hui, nos gouvernants nous parlent de « guerre » contre les islamistes, ils nous mettent en garde et demandent même à la population d’être sur ses gardes afin que de telles tragédies ne se reproduisent plus. Sans vouloir polémiquer à l’extrême, nos gouvernants successifs ont-ils fait tout ce qui était en leur pouvoir en cette circonstance? Il faut reconnaître qu’après l’affaire Mohammed Merah, l’histoire se répète aussi tragiquement sinon plus, deux ans plus tard seulement. Rappelons-nous la tuerie de Bruxelles, il y a moins d'un an dont le principal suspect est Mehdi Nemmouche, un franco-algérien. Ont-ils pris la juste mesure des problèmes ? Ont-ils pris les bonnes décisions ? Demain, prendront-ils les bonnes ? Les moyens mis en place pour lutter sont-il suffisants ? De manière assez surprenante, Valls évoque des failles dans notre système judiciaire dont il a la charge depuis mai 2012 mais dans la foulée, il tente de nous expliquer qu’en la matière ce n’est pas si facile que ça. Je veux bien l’admettre mais l’agnostique que je suis, se pose malgré tout un grand nombre de questions au regard de l’islam, religion bien compliquée et en tous cas incompréhensible pour moi comme pour de nombreux français. Notons aussi que l’Etat islamique ou Daesh a pris de l’ampleur depuis que des états comme la Syrie, l’Irak ou la Libye ont été déstabilisés et pour certains débarrassés de leur dictateur respectif grâce à l’intervention des pays occidentaux dont la France, en Libye par exemple, mais on notera que le « service après-vente » de ces mêmes pays occidentaux a été très défaillant et ceci explique donc cela.  

    Aujourd’hui, sans vouloir faire d’amalgames et sans comparer ces « fous de dieu », auteurs des tueries des derniers jours, aux musulmans de France, j’entends des voix, toujours plus nombreuses, qui s’élèvent et qui disent qu’une frange non négligeable de cette population rencontre des difficultés à adhérer aux valeurs communes de la République, issues de la Révolution française de 1789 et symbolisées par la devise « Liberté, Égalité, Fraternité ». Je rappelle aussi que sur la base de l'article 1 de notre Constitution de 1958 dont l’énoncé est«  La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale » et dont l’article 2 commence en disant « la langue de la République est le français », il est bien évidemment sous-entendu que tous les individus et toutes les cultures sont invitées à respecter les règles et lois républicaines et nationales pour être le plus rapidement possible intégrées dans la communauté française. Voit-on cela de toutes les communautés ? Je me pose la question quand j’apprends que des enfants musulmans de 10 ans ont refusé de respecter une minute de silence dans nos écoles laïques le lendemain de l’attentat à Charlie Hebdo sous prétexte que leurs dessins étaient blasphématoires. 

    Je ne vais pas faire une liste exhaustive des problèmes rencontrés par la frange de la population que je citais plus haut mais en voilà quelques uns cités en vrac :

    -         Problèmes liés à la double nationalité et au droit du sol pour une population dont le taux de natalité est de trois à six fois supérieur à celui des français de souche et à celui des vieux immigrés de religion chrétienne. Il est très compliqué d’obtenir des statistiques justes à ce sujet.

    -         Non-utilisation de la langue française dans la pratique de leur religion et très souvent par ricochets dans la vie de tous les jours.

    -         Habitudes alimentaires bien particulières se transformant en exigences et engendrant des problèmes dans les cantines scolaires et autres lieux laïques.

    -         Habitudes vestimentaires comme le port du voile intégral, de la coiffe ou de la robe posant des problèmes dans les écoles, les lieux publics, les piscines, les établissements de santé, etc….

    -         Habitudes sociales se transformant en exigences comme le fait par exemple pour certaines femmes de ne pas vouloir être soignées par du personnel médical masculin.

    -         Constructions indispensables et de plus en plus nombreuses de mosquées afin que les prières au nombre de 5 minimum par jour ne s’effectuent pas dans les rues et gênent les autres citoyens. Pourtant, on dénombre plus de 2.000 lieux de cultes musulmans, 90 mosquées et plus de 350 projets sont encore à l'étude. On notera que dans le même temps, de nombreuses églises et chapelles nécessitent d'urgentes restaurations ou réparations et que notre Etat ne trouve pas les budgets indispensables pour ce faire. 

    -         Problèmes sociaux liés parfois à la polygamie,

    -        Et enfin et c’est sans doute l’élément le plus grave, problèmes de sécurité récurrents depuis de nombreuses années….

    Ce n’est pas moi qui le dis mais je me souviens avoir lu en avril 2008, une information relayée par le journal le Monde où le Washington Post titrait à sa Une qu’il y avait  « une surreprésentation des musulmans dans les prisons françaises ». Je ne pense pas que la situation ait évolué. D’après leur enquête, ils estimaient à 60% à 70 % les détenus de confession musulmane pour une population totale française de 12% seulement...si je puis dire….Je me souviens que pour des paroles quasiment similaires Eric Zemmour avait été condamné en 2011….Il est également reconnu que depuis la fin de la « French Connection », les principaux trafics de drogue et d’armes s’effectuent dans des quartiers ou banlieues dits sensibles…..à prédominance musulmane,… etc….etc….

    Aujourd’hui, il y a de vraies polémiques autour de tous ces sujets et quand il s’agit d’évoquer les récents bouquins de Zemmour ou de Houellebecq, les médias s‘en donnent à cœur joie et bien évidement le débat devient éminemment médiatique et politique.

    Ajoutons à tout ça, des vagues d’immigrés de plus en plus nombreuses et rapprochées en provenance des pays du Moyen-Orient , d’Afrique et parfois même de pays européens comme les Roms venant de Roumanie ou de Bulgarie, immigrés qui arrivent parfois par bateaux entiers sur nos côtes et on peut facilement expliquer et comprendre que de nombreux français soient inquiets de leur avenir, de l’avenir de la France, qu’ils aient peur désormais d’une perte de leurs traditions et pour conclure d’une perte de leur « identité nationale »…..

    Comme l’écrivait si justement une amie dans son blog, il faut reconnaître que nos « politiques se sont toujours déballonnés devant ces problèmes de société comme le port du voile, les particularismes alimentaires, la mise à mal de nos traditions » et dans la presse française, très souvent c’est Charlie Hebdo qui partait tout seul au front pour dénoncer ces complications sociétales.

    Bien évidemment, des personnes vont affirmer que je jette de l’huile sur le feu, que ce n’est pas le bon moment d’être dans la provocation, que je suis xénophobe, que je cristallise et stigmatise une frange de la population….mais loin de moi cette idée…..Non, je ne répète que ce que j’entends autour de moi, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent, dans le cercle de mes connaissances, amis ou parfois même de la part d’inconnus que je suis amené à côtoyer, je ne tire que des constats ou réflexions de ce que je vois ou entends ou lis….. Et ce n’est malheureusement pas les attentats terroristes de ces derniers jours qui vont améliorer ces constats. Je suis profondément laïque, libre-penseur autonome et agnostique comme je l’ai dit plus haut, je n’ai jamais voté F.N et ne le ferais sans doute jamais tant j’ai le sentiment que ce n’est pas la bonne voie à suivre….mais encore faudra-t-il rapidement que les autres partis répondent aux bonnes questions….questions déjà anciennes maintenant….mais de plus en plus d’actualité tant la crise passe par là et amplifie toutes ces difficultés.

    Bien entendu, je suis conscient que ce qui s’est produit ces derniers jours n’a rien à voir avec ce que pense une majorité de musulmans de France qui vivent leur religion paisiblement. Pourtant en comparant l’islam à un iceberg ; c’est une image ; je dirais que ces trois jeunes terroristes n’en représentent même pas la partie émergée mais je suis à peu près sûr que pour bon nombre de français, ils sont la partie sournoise de l’eau qui fond, s’écoule dans ses entrailles avant que l’iceberg ne se retourne et crée un tsunami. L’islam est une religion méconnue des français et à juste raison, incomprise des personnes athées ou ayant des convictions religieuses différentes tant les courants y sont nombreux comparés à ceux du christianisme. En général, ce qui est trop compliqué est mal admis…..voire refusé par la société.

    -Alors faut-il continuer à accepter tout ça ? Toutes ces différences qui trouveront difficilement de solutions tant les coutumes de nos communautés sont parfois éloignées les unes des autres ?

    -Faut-il accepter ces différences qui heurtent des français laïques de plus en plus nombreux ?

    -Faut-il que nos gouvernants continuent à ignorer ces problèmes de société ?

    -Faut-il continuer à perdre chaque jour de plus en plus de notre autonomie de décision et être sous la coupe de Bruxelles pour pouvoir agir ?

    -Faut-il continuer à accepter de perdre une à une ces libertés républicaines qui ont toujours été la force de la France ?

    -Faut-il comme le préconisent nos dirigeants empêcher les jeunes de partir faire le djihad ?

    -Faut-il comme ils le préconisent aussi, faire revenir ceux qui sont partis comme si de rien n’était ?

    -Ne serait-il pas préférable d’inscrire dans nos lois pénales que ces comportements (départs ou arrivées de djihadistes) sont sévèrement répréhensibles avant même que l’irréparable ne se produise ici ou ailleurs ?

    -Est-il normal que des gens revendiquant un islam radical soient acceptés en France et plus globalement sur le sol européen et soient seulement « surveillés » ?

    Est-il normal que de plus en plus de familles juives françaises partent vers Israël à cause d’un antisémitisme grandissant ?

    Est-il normal que de dangereux voyous et qui plus est, multirécidivistes se retrouvent très rapidement et systématiquement en liberté alors que certains de leurs actes sont condamnables à de longues années d'emprisonnement selon notre Code pénal ? N'est-il pas évident de constater qu'en ce domaine comme dans bien d'autres, notre justice et nos politiques font preuve de laxisme ?

    -La loi dite « contrainte pénale » de Mme Taubira consistant à ne plus enfermer personne en prison ou presque est-elle acceptable et surtout gérable ? Cette loi est-elle réaliste au regard de ces problèmes si particuliers liés aux islamistes radicaux  dont le but avoué est de tuer un maximum de gens et de mourir en martyrs?

    -Est-il réaliste de vouloir contrôler des « assassins en herbe » en les affublant d’un simple bracelet électronique ou bien en les faisant suivre par un « grand frère » ? Est-ce suffisant ?

    -La suppression des peines planchers est-elle une bonne chose ?

    -Est-il acceptable que depuis 2005 et les émeutes des banlieues, chaque premier de l’an, une quantité incroyable de voitures soient brûlées et que ces agissements punis par la loi soient devenus des rites effrontés?

    -Est-il acceptable que dans des endroits clos comme les maisons d’arrêts, prisons et autres centrales, des détenus puissent avoir accès à Internet ou bien, puissent organiser en toute impunité des trafics de drogue, d’argent, de téléphones portables voire un jour, peut-être d’armes tant le laxisme y est important et les moyens des gardiens bien trop réduits ?

    -Est-il acceptable que dans notre pays et dans nos prisons notamment, des prédicateurs ou des imams puissent sans vergogne endoctriner et fanatiser d’autres personnes ou détenus ?

    -Faut-il continuer à accepter que toutes nos frontières soient de véritables passoires où tous les trafics, armes, drogues et immigrés non désirés sont désormais possibles à grande échelle ?

    -Faut-il continuer à accepter toute la misère du monde sachant pertinemment et à l’avance qu’un jour qui n’est pas si loin que ça, on ne pourra plus faire face financièrement et que l’on ira droit dans le mur ?

    -Faut-il aller se battre contre les islamistes du Moyen-Orient ou dans des pays comme le Mali et dans le même temps accepter que leurs ressortissants arrivent en France en grand nombre ?

    -Cette lutte contre Daesh où seuls quelques pays sont impliqués est-elle suffisante et les quelques bombinettes ne sont-elles pas une façon de se donner bonne conscience ?

    Voilà une série de questions que je me pose en pensant à l’avenir de mes enfants et petits-enfants…..des questions qui si elles ne trouvent pas de solutions me foutent les jetons…..car celles-ci ajoutées aux autres comme l’aggravation du chômage et des jeunes en particulier, la destruction de notre industrie et de nos entreprises, la fuite de nos emplois, chercheurs et autres brevets à l’étranger, les problèmes d’éducation nationale, les problèmes de sécurité et d’incivilités, la nécessité de rallonger exagérément les carrières, ce libéralisme « outrancier » creusant entre les plus riches et les plus pauvres des fossés sans cesse plus profonds, cette règle abominable du « toujours plus », les problèmes internationaux comme ceux de l’Ukraine, de la Corée du Nord, etc…. les épidémies comme Ebola, le réchauffement climatique et plus globalement les problèmes écologiques….etc……il y a de quoi avoir la trouille, vous ne trouvez pas ?

    Défiler spontanément dans la rue pour rendre hommage à Charlie Hebdo et aux autres victimes c’est magnifique car unique dans les annales de l’Histoire, voir toutes les communautés manifester la main dans la main c’est superbe….  mais il faut reconnaître qu’aujourd’hui, il y a bien d’autres matières à manifester et à défiler et à faire l'union sacrée…..Et si nos politiques de tous bords commençaient par faire cette union sacrée pour tenter de trouver des solutions aux problémes ?

    « Je suis Charlie, le randonneurLe Roc de les Creus (1.091 m) depuis Urbanya (856 m) »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :