• Le Dolmen de la Siuréda et la Tour de Bel Oeil depuis Maureillas.


    LE DOLMEN DE LA SIUREDA ET LA TOUR DE BEL OEIL par jullie68

     
    Voir taille réelle 


    Deux jolies curiosités à découvrir pour le prix d’une seule randonnée, qui plus est sans réelle complexité. Au menu, environ trois à quatre cent  mètres de dénivelé pour trois à quatre heures de marche effective sur un bon sentier balisé ou sur un large piste forestière, voilà le décor est planté !  A Maureillas, laissez votre voiture sur le grand parking qui jouxte l’aire de loisirs, direction Céret. Enjambez le pont de la rivière Maureillas et traversez vers la gauche le pré adjacent. Très rapidement vous trouvez le balisage jaune que vous ne quittez plus. Le sentier se faufile à travers les lotissements Mas d’en Bac et d’en Bruno, puis il commence à prendre de la hauteur, s’enfonce dans un bois, longe la clôture d’un camping puis débouche sur un vaste pré où les premiers panoramas sur les Aspres s’entrouvrent.  Le sentier continue de s’élever à travers une généreuse végétation faite de hautes bruyères arborescentes, d’amples genêts parfumés, de buis aux petites feuilles luisantes, de pins maigrichons mais surtout de chênes-lièges,  maîtres incontestés de cette verte toison ! Ce chêne règne ici depuis plus de 8.000 ans et a eu ses beaux jours avec une économie jadis florissante celle des bouchonniers.  D’ailleurs, n’est-ce pas non loin de là à Reynes que se trouve le chêne-liège le plus remarquable du monde avec ses 300 ans, ses 5,60 m de circonférence pour une hauteur de plus de 20 m ? Dans un virage, on vous indique d’aller voir une tour : C’est celle de Bel Œil ou Torre Bel Ull sur certaines cartes.  Gardez cette trouvaille pour le retour ou bien allez-y tout de suite car cette tour à signaux en partie en ruines mérite ce petit détour ! Vers le nord les panoramas sur le Roussillon en général  et sur le Bas-Vallespir et les Albères en particulier sont splendides !  Vers le sud, c’est un enchaînement de croupes verdoyantes qui ondulent vers la crête frontière. Dans cet océan de collines, seule la D.13 qui serpente vers Las Illas se révèle.  La minuscule route ressemble à un long reptile grisâtre qui aurait toutes les peines du monde à se frayer un chemin dans cette gangue verdâtre. Celui de notre randonnée est plus facile, poursuivez tout droit vers les luxueuses villas des Hauts de Céret que vous commencez à entrevoir.  Vous laissez les maisons sur votre droite et atteignez une large piste d’exploitation qu’il vous faut monter sur quelques centaines de mètres. Là, sur votre gauche, vous tomberez sur le Dolmen de la Siuréda. Il s’agit d’un dolmen composé d’une dalle horizontale posée sur trois dalles verticales (photo), le tout dressé sur un tumulus circulaire parfaitement visible. Les fouilles entreprises sur le site ont permis la découverte d’éléments funéraires préhistoriques prouvant qu’il s’agissait bien d’un caveau mortuaire. Mais bon, ne gambergez pas trop, nous étions tout un groupe à déjeuner sur le tumulus et aucun « esprit malin » n’est venu troubler cet excellent pique-nique et notre digestion ! Le retour peut se faire par le même chemin mais consultez la carte car il existe aussi des solutions pour transformer en une boucle plus longue cette belle petite randonnée ! Carte IGN 2449 OT Céret-Amélie-les-Bains-Palalda Top 25.

    Enregistrer

    « La Tour del Far (498 m) depuis Cases-de-Pène.2- Mieux voir les photos et les vidéos »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :