• La Chapelle Sainte Anne (1.347 m) en circuit à partir de Glorianes.


    En lisant ce résumé, les esprits connaisseurs mais chagrins se diront : pourquoi parler de ce circuit déjà décrit dans la "bible" du randonneur catalan, le célèbre "100 randos dans les P.O (ancienne version)" de Georges Véron ? Parce que j'ai simplement envie de faire découvrir ce parcours au plus grand nombre car pour moi il est l'un des plus beaux panoramas à 360° qu'il m'est donné de connaître. Tout le Roussillon est là autour de ces crêtes: le seigneur Canigou, bien sûr, jamais aussi proche, le Vallespir et les Albères, la plaine jusqu'à la mer, les Fenouillèdes et les Corbières, le Madres et le Coronat, etc...50 mètres avant d'entrer dans Glorianes, prenez la piste qui va au Mas d'Avall, que vous laissez à votre droite, et descendez jusqu'au ruisseau de Glorianes. Enjambez-le ainsi qu'un second, affluent du premier et descendez un peu la rive gauche. Le chemin s'éloigne du torrent, grimpe quelques rochers puis la sente devient plus régulière. Voilà, il suffit d'escalader ce chemin praticable même si par endroits, il est parfois envahi par la végétation. En montant, vous croisez des mas en  ruines : Cortal del Mig, Mas d'en Molins. Après ce mas, la sente devient parfois incertaine, se faufile entre de hauts genêts et de hautes fougères, mais reste néanmoins visible. Il faut toujours monter jusqu'à atteindre une clôture. Longez là un peu, puis enjambez là pour rejoindre une piste d'exploitation que vous emprunterez en partant sur la gauche et que vous ne quitterez plus jusqu'au tas de ruines de la Chapelle Sainte Anne (18 eme siècle). Attention car vous êtes dans une zone d'estives où quelques vaches errent parfois sur le chemin. A un moment, et avant la dernière ascension, il vous faut enjamber une clôture et vous entrez dans une seconde zone d'estives très souvent occupée celle-ci par des moutons. Il faut suivre cette clôture (photo) jusqu'au pinacle. En gardant à l'esprit que vous devez retourner à Glorianes, vous avez dès le départ de la piste un aperçu panoramique du tour qu'il vous reste à parcourir. Mais la journée est encore devant vous ! Restez sur la crête car les paysages se dévoilent de tous côtés ! Un coup sur le versant ouest, un coup sur celui de l'est ! Après le Sainte Anne (1.347 m), restez en haut près de la clôture, les vues sur les Aspres notamment sont splendides, mais en réalité c'est tout le Roussillon jusqu'à la mer qui se déploie devant vos yeux émerveillés. Le retour se fait pratiquement au jugé en restant d'abord sur la crête puis en empruntant une large piste qui descend hardiment mais sans réelles difficultés vers Glorianes. Avant d'arriver au village et à la hauteur du lieu-dit le Camp de l'Homme Mort sur la carte IGN, n'oubliez pas de vous arrêtez à la superbe roche gravée dite du Roc de l'Amoriador. Une roche aux gravures originales et uniques qui mérite qu'on s'y attarde. Carte IGN 2349 ET Massif du Canigou Top 25.

    Enregistrer

    « Du Col de Jau (1.506m) au Col de Tour (1.551m) par le Refuge de Callau.1- Avertissement et conseils pratiques. »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    lolon
    Lundi 6 Octobre 2014 à 15:04
    Faire le circuit de Ste Anne au départ de Glorianes sans aller jusqu'au roc de l'Amoriador ,quel dommage!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :