• Le Cami Ramader de Thuir d'Evol au refuge de la Mouline (1.550m)

    Voir taille réelle



    Ce chemin que l'on a baptisé le « Cami Ramader » démarre du magnifique village d'Evol ou plutôt du hameau de Thuir d'Evol et se hisse jusqu'au refuge de la Mouline. Avec sa traduction, nous pourrions pensé qu'il  a été nommé ainsi  arbitrairement ! Pas de problème pour  le terme « Cami » le mot signifie bien chemin mais « ramade » signifiant troupeau de moutons et « ramader »  transhumance, nous devons reconnaître que des chemins de transhumance dans les Pyrénées, il y en a beaucoup d'autres ! Mais bon, tout le monde l'appelle ainsi y compris l'Institut National Géographique sur ses cartes ! En tous cas, si cette désignation  de « Cami Ramader » peut être attribué à de nombreux autres sentiers, ici cette dénomination n'est vraiment pas usurpée. En effet,  les signes d'un pastoralisme sont évidents à chaque détour du chemin. Le Cami Ramader est très souvent dallé de lauzes et les constructions de pierres sèches sont nombreuses et visibles (capitelles, orris, terrasses). Le plus souvent en ruines, on pourrait assimiler ces édifices à des vestiges d'une époque révolue, mais il n'en est rien car quelques cortals ont été restaurées et servent encore de bergeries. Certes les bergers et les troupeaux d'ovins ne sont pas aussi nombreux qu'aux siècles précédents mais lors d'une récente randonnée, j'ai pu constater par moi-même que dans cette splendide vallée, le pastoralisme n'était pas mort ! A cette description, le lecteur pourrait croire que le chemin est austère et les paysages arides ! Rien de tout cela, le Cami Ramader est certes pierreux par endroits mais il s'élève le plus souvent dans un cadre boisé et rafraîchissant. Il longe l'ardent torrent d'Evol qui descend du Gorg Nègre et c'est au « glouglou » harmonieux  de ses petites cascades que vous accomplirez les 700 mètres de dénivelé. En arrivant à la Mouline, les paysages changent encore : d'immenses conifères se dressent dans le ciel, les près verdoyants remplacent les garrigues méditerranéennes. Vous profiterez de ce cadre bucolique pour un agréable pique-nique et quand le temps de redescendre sera venu, vous aurez le choix entre le Cami Ramader ou une boucle par la route (photo) en asphalte (pour ce qu'il en reste !) qui monte au Col du Portus. Au printemps et en été quand les journées sont plus longues, vous serez tentés d'aller découvrir les merveilleux Gorgs (Nègre, Estelat, Blau, Estany del Clot). Alors n'hésitez plus, venez marcher dans les traces de nos pasteurs, ils sont nos ancêtres depuis plus de 2000 ans et c'est certainement un peu grâce à eux que nous prenons plaisir à randonner ! Carte IGN 2249 ET Font-Romeu-Capcir Top 25.

    Enregistrer

    « Le Balcon de la Côte Vermeille par le Pic des 4 Termes (1.156m)Le Balcon du Canigou (1.739 m) depuis Los Masos (1.014 m) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dan
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 15:45
    Je me souviens avoir été à La Mouline en 1958, lors d'un camp organisé par une personne de la région. Monter tout à dos d'homme, ou à dos de mulet lorsqu'il ne faisait pas trop chaud... La route forestière n'existait pas encore à cette époque. Et il fallait faire le trajet 2 fois par semaine pour la nourriture, le long du torrent... Attention les vipères... Magnifique, et rester 15 jours là-haut, c'était splendide - quand le temps est au beau. Et le berger ne parlait que catalan... Souvenirs, lointains
    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :