• Ma Newsletter N°16 de 2017 de Mes Belles Randonnées Expliquées.

    Chèr(e)s ami(e)s bonjour,

     

    -  Merveilleuse sortie que cette randonnée pédestre et en boucle réalisée au début du printemps vers l’ermitage « Notre-Dame de Coral au départ du Col d’Ares ». Grand beau temps avec un ciel pur et bleu contrastant magnifiquement avec les montagnes enneigées et une végétation si dense et si diversifiée. Et pour moi, un retour vers le passé et mon inoubliable Tour du Vallespir de 2009 dont je garde encore en mémoire et sur mon corps, l’âpreté de ses décors si sauvages. L’article avec diaporama, agrémenté de la sublime musique d’Ennio Morricone « Il était une fois dans l’ouest » est accessible en cliquant ici.

     

     

    -  La médecine devrait intéresser beaucoup de monde et qui plus est quand elle est « du travail ». Moi, je ne suis plus salarié depuis déjà 9 ans mais je viens d’y être confronté au travers de mon activité bénévole de trésorier d’une petite association. Complètement dépité par tout ce qui s’y passe, j’en ai fait la chronique de Mon Journal Mensuel de septembre que j’ai intitulée « Abus, outrances et faillite de la Médecin du Travail ». Elle est accessible en cliquant ici.

     

     

    - Après le Vallespir, sa luxuriante végétation et Notre-Dame de Coral, j’ai fait un grand écart et suis parti randonner en solitaire dans les arides Corbières. Enfin pas si arides que cela puisque j’ai intitulé cette nouvelle balade « le Sentier du myrte et du genévrier ». Au départ du château de Salvaterra à Opoul, il s’agit d’une boucle permettant de découvrir le Serrat de la Murtra, paysage de garrigue où pousse le myrte, le hameau de Périllos et surtout un incroyable genévrier vieux de 2.000 ans paraît-il. Prochain article de ma page d’accueil, dans l’immédiat un résumé avec carte IGN vous est proposé dans la News en cliquant ici.

     

    Très belles balades.

    Bien amicalement.

     

    Gilbert.

     

    Extrait du recueil de poésies d’Alphonse Blanc de 1862 « Le Vallespir et Notre-Dame de Coral ».

     

    « Conserve bien tes naïves pratiques,

    Tes chants si doux, tes coutume antiques,

    De tes aïeux héritage moral,

    Et laisse moi prendre aujourd’hui la file,

    Des pèlerins qui vont loin de la ville,

    Pour implorer la Vierge du Coral !!! »

     



    Newsletter envoyée le Mercredi 20 Septembre 2017

    Retour à la liste des newsletters