• Vous avez dit omertà ?

     LA VIDEO/INTERVIEW EST A LA FIN DE CE MESSAGE.


     

    A diverses reprises, j’ai évoqué dans Mon Journal Mensuel, l’intérêt que j’accordais à l’association Les Contribuables Associés. Cette association indépendante et apolitique a pour objet social de défendre les contribuables auprès des pouvoirs publics, des élus et de le faire savoir au travers des médias. A ce titre, souhaitant une gestion plus économique des finances publiques,  elle traque tous les excès de l’Etat et de ses innombrables couches administratives, tous les gaspillages, toutes les gabegies et dieu sait si ces dernières sont nombreuses dans notre pays ! Comme je le dis souvent à des amis ou à des membres de ma famille, tous les citoyens que nous sommes devrions être membres de cette association car après tout lequel d’entre-nous ne paye pas exagérément des impôts, des taxes ou des contributions ? Personne ! Et puis surtout pour quels résultats quand on fait le constat que beaucoup de choses ne tournent pas vraiment rond dans notre beau pays. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de les soutenir en appuyant leurs actions, leurs pétitions et en étant donateur à la hauteur des possibilités de chacun. Plus nous serions nombreux et plus les « choses » changeraient favorablement et plus vite car vous n’êtes pas sans ignorer que la France est depuis de très (et trop) longues années la championne du monde (au pire la vice-championne derrière le Danemark mais devant l'Autriche) des prélèvements obligatoires. Tout est taxé et il arrive même que l’on soit taxé sur des taxes ! C’est le cas par exemple de la Tva que l’on paye sur la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE)  lors des achats de carburants, de la contribution au service public de l'électricité (CSPE) et encore de quelques autres prélèvements du même gabarit. C’est le cas aussi d’une partie de la CSG qui n'est pas déductible du revenu mais qui est imposable à ce même revenu. Une aberration, mais qui rapporte alors qu’il y aurait bien d’autres manières plus logiques et plus intelligentes d’alléger la pression fiscale sur le citoyen !

    L’exemple le plus emblématique serait de mieux lutter contre les fraudes sociales ou/ou fiscales alors que rien ou presque n’est fait dans ce sens. L’Etat au travers de ces administrations et juridictions est tellement en souffrance à tous les niveaux qu’aucune d’entre-elles n’est apte à donner les vrais chiffres de ces fraudes-là. 1 milliard ? 10 ou 20 milliards ? Les chiffres les plus fous sont avancés et à qui faire confiance devant une telle déficience ? Devant une telle impuissance ? Devant une telle inaptitude ? Les différents présidents de la République, les différents gouvernants qui se sont succédés ont tous baissé les bras. Pourquoi ? Qui peut répondre à cette question ?

    Les Contribuables Associés ont donc décidé d’interviewer l’homme le plus compétent de ces fraudes-là. Une homme qui parle franc et qui n’a aucun intérêt personnel à exagérer le sujet. Malgré ça, personne ne l’écoute ou presque et on est en droit de se poser la question « POURQUOI ? ». Charles Prats, un magistrat qui bosse dans et sur ce thème depuis 2008. Ce qu’il nous en dit dans cette vidéo que je vous propose ci-dessous est tellement édifiant que j’ai eu envie de le partager. Certes cette interview dure plus d’une heure mais qu’est-ce une heure au regard des milliards d’impôts que nous pourrions sans doute tous économiser si tout cela est vrai comme j’en suis désormais persuadé ? Pourquoi ?

    Alors que nous avons des gouvernants qui sont en permanence dans la communication et rarement dans l'action, là sur ce sujet brûlant que sont les fraudes sociales et fiscales c'est la plus totale omertà ! Jamais aucun homme en place avec des responsabilités gouvernementales en cours n'en parle ! On pourrait penser que c'est contradictoire mais à bien y réfléchir c'est assez logique de ne pas parler d'un sujet où ils sont soit responsables d'une situation qui perdure depuis longtemps et pour laquelle ils n’ont peut-être pas de solution efficace soit au pire partie prenante comme certaines affaires concernant des hommes politiques haut-placés nous l'ont démontré ces dernières années. Je pourrais citer des noms mais il viendra à l'esprit de tous qu'un ex-premier ministre et un ex-ministre du budget ont été condamnés pour ces motifs-là ! Et ces deux-là sont sans doute les petits buissons qui cachent une forêt gigantesque ! Alors, il est peut-être temps de mettre fin à cette omertà. Oui, brisons-là ! Je commence avec ce modeste article et je relaie cette vidéo que toute le monde doit regarder !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique